mercredi 24 avril 2013

Le PSA ?

A la fin de mon précédent post "Manifeste pour un big bang sanitaire", je te promettais une p'tite chanson sur le PSA sur l'air de "Qui a le droit" de Bruel, morceau que j'adorerais voir fredonner par le Dr Michel Cymes. Avant cela j'aimerais apporter une précision concernant ce précédent post qui semble avoir amusé certains et qui a même eu droit à ses quelques minutes de gloire sur la planète Twitter. Je tiens à dire que je ne connais pas personnellement les différents protagonistes de mon Big Bang. Mon objectif n'était pas de leur cirer les pompes gratos, faut pas déconner ! Surtout celui que j'ai qualifié de "beau", ça se trouve, il fait partie de la clique Lehman Brothers, alors imagine le tableau s'il prenait la tête de la sécu. Non, j'déconne. Je voulais surtout démontrer que dans ce pays, on a des mecs (et des meufs bien sûr : Jaddo, derrière ton pseudo t'es bien une nana n'est-ce pas ? Non mais parce que des fois t'as des réflexions de mec) donc on a des mecs et des nanas qui tiennent carrément la route de part leurs expériences, leurs compétences et leurs visions des choses pour améliorer notre système de santé. Il est donc bien dommage de se priver de ce vivier (Marysol, si pendant une de tes rares pauses café tu tombes par hasard sur ce post...)  Voilà, c'est dit.

 
 
Désormais, chose promise, chose due, on va se retrouver autour d'une chansonnette sur le PSA. Le sujet semble encore controversé, alors comme il paraît que la musique adoucit les mœurs, et comme le chante Monsieur Magnifique Sourire (MS) :"C'est tellement plus mignon, de se faire traiter de con, en chanson"... Tu vois il y a des phrases qui reviennent en boucle facilement comme ça dans la tête et qui t'accompagnent pour le reste de la journée sans que tu le veuilles. Même si tu l'aimes pas ( j'l'ai pas choisi par goût mais pour son côté grave et mélancolique), j'espère que t'as révisé l'air de "Qui a le droit" et que le refrain de ma chanson te reviendra en boucle, tu comprendras pourquoi. Pour ceux qui ne le savent pas, le PSA est un marqueur dosé par une simple prise de sang parfois (encore trop souvent) proposée pour dépister un éventuel cancer de la prostate (j'essaie de la faire courte et simple mais pour les non-médecins et ceux qui ne connaissent vraiment pas comment ils sont faits, ça ne concerne que les mecs cette histoire, mais leurs femmes peuvent être intéressées quand même par la question, si, si...). Quand j'étais petit, en 4 ou 5ème année de médecine, un Professeur (un chic type, comme ça m'arrive de critiquer parfois les PUPH, je dois reconnaître qu'il y a aussi de vrais chouettes types parmi eux) nous avait enseigné que ce dosage de PSA devait se faire systématiquement chez tout homme à partir de 50 ans. C'était il y a plusieurs années. A cette époque la  HAS s'appelait encore l'ANAES et je ne sais pas ce qu'elle recommandait. Mais surtout, je ne savais même pas qu'elle existait (oui, je sais c'est incroyable, mais il est possible d'atteindre la 5ème année de médecine, et même plus encore, sans avoir entendu parler de cette instance, mais puisque le Prof le dit, ça peut pas être autrement...). Bref, ce qui est certain, c'est que même si des pros se tâtent encore (t'as remarqué le jeu de mots j'espère, il est pas de moi, je l'ai piqué), c'est que ce que disait ce prof à l'époque n'est plus vrai, et que si on te propose ce dosage, fais gaffe. Plutôt que d'aller lire des articles indigestes sur la question, je te propose une chanson, le message passera peut-être plus facilement (le refrain te reviendra en boucle tu vas voir). Allez, on remonte bien notre froc, on boucle notre ceinture, on se tient bien droit, menton relevé, on serre les fesses et magnéto Serge :
 
 
 
Je m'étais dit : "Te pose pas trop d'questions
Tu sais les pontes, ils ont la solution
A quoi ça sert de vouloir tout savoir
Regarde les faire, y'a personne d'autre à croire"

 
A cinquante berges, tout roulait bien pour toi
Jusqu'au jour où, t'as r'çu ton PSA
Un doigt dans l'derche, visite chez l'couillologue
Prostate en moins, au pieu y'a plus personne
 
 
Refrain:
 
Le PSA, le PSA
Faut pas l'doser comme ça
A un brave gars, qui pisse loin d'vant
Sans qu'ça prenne trop d'temps
Tu passes tes nuits, à faire pipi
Pipi au lit tout l'temps
Mon pauvre ami, je te comprends
Tu trouves qu'ta vie, était mieux avant
 
 
 
On t'avait dit : "Les docs sont tous les mêmes
Des pompes à fric, ta vie c'est pas leur problème"
Oui mais quand même, le chir c'est pas pareil
Si il t'opère, c'est qu'y a plus qu'ça à faire
 
 
Et moi aussi, j'pensais avoir tout compris
Sur l'dépistage, tu parles... beaucoup d'conneries
Alors maintenant, on s'retrouve sur la route
Ta prostate en moins, nos têtes remplies de doutes
 
 
Refrain:

Le PSA, le PSA
Faut pas l'doser comme ça
A un brave gars, qui pisse loin d'vant
Sans qu'ça prenne trop d'temps
Tu passes tes nuits, à faire pipi
Pipi au lit  tout l'temps
Mon pauvre ami, je te comprends
Tu trouves qu'ta vie, était mieux avant

 
Le PSA, le PSA
Faut pas l'doser comme ça
A un brave gars, qui pisse loin d'vant
Sans qu'ça prenne trop d'temps
Tu passes tes nuits, à faire pipi
Pipi au lit tout l'temps
Mon pauvre ami, je te comprends
Je crois franchement qu'c'est pas marrant
 
 
Fin
 
 
 Attends, attends, avant de partir, regarde, on aurait même pu faire un medley:
 
 
J'sais bien j'te l'ai d'jà dit
Mais j'te l'dis quand même
 
 

Michel si tu m'entends... Je sais que tu sais chanter, je t'ai vu le faire à la télé. Alors pousse la chansonnette, ne passe pas à un doigt d'un bel acte de santé publique, toi à la téloche, on t'écoute... Allez Michel chiche ?




Aucun commentaire:

Publier un commentaire